les principes du bâtiment à basse consommation

les principes du bâtiment à basse consommation

17 février 2020 Non Par Jean

Depuis quelques années déjà, les exigences relatives à la faible consommation énergétique des maisons basse consommation sont devenues la norme. Ce qui implique que les nouvelles constructions doivent être conçues selon les principes des BBC. Ces bâtiments consomment effectivement peu d’énergie et émettent moins de gaz à effet de serre. Pour les occupants, c’est le privilège de vivre dans une maison qui fait régner le confort et le bien-être. Qui plus est, cela permet de réduire considérablement la facture d’électricité. Voici comment cela fonctionne.

Les grands principes du BBC

Selon la règlementation thermique française RT2012, tous les bâtiments nouvellement construits doivent être des maisons à basse consommation (BBC). Ce qui signifie que la consommation conventionnelle en énergie primaire est inférieure de 80 % à la consommation normale règlementaire. Nous entendons par énergie primaire, le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les auxiliaires techniques.

Il existe des techniques appropriées pour atteindre cette performance. En l’occurrence, une conception bioclimatique de l’édifice ou de la maison s’impose. Cela permet d’approcher à moindre coût l’objectif. En suite, une isolation de haut niveau est recommandée afin de limiter les besoins en chauffage et en climatisation. Cela peut être une isolation intérieure ou extérieure, mais tout dépend du type de logement que vous souhaitez construire. L’isolation inclut également l’étanchéité à l’air parce que c’est ce qui limite les pertes de chaleur et garantit la meilleure pérennité du bâtiment. Par ailleurs, les équipements techniques ont besoin d’être les plus performants possible afin d’optimiser le rendement par rapport à l’utilisation de l’énergie. Et particulièrement, il s’agit ici d’énergie renouvelable. De ce fait, l’installation d’équipements solaires (capteurs photovoltaïques) qui réduisent le recours à l’énergie

Consommation énergétique et performance énergétique

Tout d’abord, pour le résidentiel, la consommation énergétique primaire du bâti doit être inférieure ou égale à 50 kWh/m2 par an. Pour cela, les consommations de tous les usages sont comprises. Il y a donc le chauffage, l’eau chaude sanitaire, les auxiliaires de chauffage, la ventilation et l’éclairage. Puis, les zones climatiques et l’attitude du projet de construction sont également à prendre en compte.

S’agissant de la consommation maximale en énergie primaire, elle est fixée à 50 % de la consommation conventionnelle de référence. Ceci concerne les bâtiments neufs à usages autres que l’habitation. Il est d’ailleurs important de noter que le grand potentiel d’économie en énergie réside dans la rénovation des bâtiments existants au lieu des constructions neuves. Il existe d’ailleurs le label basse consommation rénovation (BCR) qui a été créé en 2009. Celui-ci fixe un taux de consommation énergétique annuel inférieur à 80 kWh par an.

Le label BBC apporte nombre d’avantages aux usagers, mais tout dépend du respect de la construction et des équipements utilisés dans le logement. Il garantit une performance énergétique optimale et, ainsi, une consommation d’énergie très faible. Cela a un impact sur l’économie et l’écologie à la fois. Mais il faut se confier à des spécialistes certifiés pour la construction d’un tel bâtiment.