Comment Réduire une ouverture de fenêtre

25 novembre 2019 Non Par Jean

Une procédure longue et fastidieuse, réduire la taille d’une fenêtre n’est pas une mince à faire. Elle requiert un savoir-faire particulier et n’est pas à la portée du premier venu. Vous êtes prêt à relever le défi et à mettre à profit votre talent en matière de bricolage. Ce projet est tout à fait à la hauteur de vos ambitions. Pourtant, afin de mener à bien les actions à suivre, il vous faut suivre à la lettre quelques étapes et consignes inflexibles. Motivé et prêt à mettre la main à la pâte, quelques astuces et points cruciaux seront mentionnés ci-dessous.

Que faut-il savoir ?

C’est une interrogation tout à fait légitime. De multiples raisons pourraient vous avoir poussé à régler les mensurations de vos fenêtres. En effet, en matière d’aménagement d’intérieur, des fenêtres plus discrètes garantissent une illusion d’espace dans vos chambres. Dans les cas où possédez des pièces vivre de surface modeste, cette réduction serait une décision entièrement valide et avisée. En termes architecturaux, il est possible que vous ayez pris cette décision en raison du rééquilibrage et l’harmonisation des murs. Dans la mesure où vous souhaitez accueillir de nouveaux meubles dans votre intérieur, vous pourrez alors dégager de l’espace.

De quoi avez-vous besoin ?

Tout abord, avant de vous lancer dans le vif du sujet, il est important de bien vous équiper. Comme tout bon bricoleur qui se respecte, veillez à vous procurer de bons outils. La réussite de cette opération dépend en grande partie de la qualité de ces équipements. En somme, munissez-vous de parpaings, de mortier, d’additif, de planches de coffrages, de mastic-colle, de cales plates. Il vous faudra également un mètre, une équerre, un niveau à bulle, une massette, des burins, un seau, une taloche, des serre-joints et un masque de protection.

Comment réduire et poser la fenêtre ?

Pour commencer, démolissez préalablement l’ancienne ouverture. Pour effectuer la réduction des mensurations initiales, vous aurez besoin de parpaings. Pour poser les nouvelles menuiseries, la méthode privilégiée est la pose en applique côté intérieur. Elle est l’une des techniques les plus simples à réaliser. Cependant, il ne faudra pas que les fenêtres soient trop pesantes. Afin d’éviter les anomalies d’équerrages, il est nécessaire de prendre les mesures des diagonales à l’aide de cales.

Vous allez les placer sous les équerres de fixations. Pour assurer l’étanchéité de l’ouvrage, utiliser du mastic-colle en polyuréthane. Les dimensions recommandées sont pour la hauteur de 1,10 m à 90 cm et de 1,50 m à 70 cm pour la hauteur. Assurez-vous de remplir soigneusement les écarts entre les parpaings avec le mortier. Dans une dernière étape, attendez une demi-journée avant d’effectuer le coffrage. Après ce délai écoulé, poser les planches et les serres jointes sur les côtés des parpaings. Laissez encore quelque temps au mortier pour qu’il sèche correctement et prenez les mesures définitives du tableau. Dans le but de maintenir en place ce coffrage, il est conseillé de placer des serre-joints dans le mur.