comment brancher vmc

20 décembre 2019 Non Par Jean

La vmc ou ventilation mécanique contrôlée fait partie des éléments indispensables du logement. Elle trouve son utilité dans l’optimisation de la circulation d’air et dans l’amélioration du rendement thermique du matériel de chauffage installé à l’intérieur. Si vous envisagez de raccorder votre vmc, sachez qu’une telle opération nécessite une connaissance en électricité. Pour y procéder efficacement, suivez ce guide.

Les normes sur le branchement de la vmc

Certaines normes existent en matière d’alimentation vmc. En effet, elle doit bénéficier d’une protection spéciale sur le tableau électrique. Selon la norme NF C-100, celle-ci doit etre assurée par un disjoncteur divisionnaire de 2A. Qui plus est, l’utilisation d’un porte-fusible pour la vmc n’est pas autorisée.

Certaines vmc sont équipées d’un interrupteur 2 vitesses. Le branchement ne se fait pas ainsi de la mémé manière selon qu’elle soit à une seule vitesse ou à deux vitesses.

Comment se fait le branchement d’une vmc à deux vitesses ?

Le branchement de la vmc à deux vitesses n’a rien de compliqué. 4 fils existent au niveau de celle-ci. Les deux fils sont liés à une vitesse. Ils sont à relier à l’interrupteur. Le troisième fil est à relier au neutre. Et le quatrième est pour la terre.

Comment se fait l’installation électrique d’une vmc à une seule vitesse ?

Puisque ce système ne dispose que d’une seule vitesse, il ne nécessite ainsi d’aucun interrupteur. L’alimentation de la vmc se fait directement depuis le tableau électrique. Pour le branchement, vous avez besoin d’un fil pour alimenter la vmc. Celui-ci sera la phase. Un autre fil est indispensable pour le neutre, et un autre pour la terre.

Quels sont les équipements indispensables pour le branchement d’un vmc ?

Pour brancher votre vmc, vous avez besoin d’une gaine CTA en diamètre 16 ou 20mm et du fil électrique en section 1.5mm². La couleur bleue est obligatoire pour le neutre, rouge pour la phase, et vert/jaune pour la terre. Concernant l’interrupteur, celui-ci doit être à deux vitesses pour la vmc à deux vitesses. Pour la vmc sans réglage de vitesse, l’interrupteur va-et-vient suffit. Celui-ci est indispensable pour pouvoir l’éteindre en cas de nécessité. Comme nous l’avons évoqué plus haut, le circuit doit être protégé par un disjoncteur divisionnaire de calibre 2A. En tête de ligne, il faut installer un interrupteur différentiel 30mA de type AC.

Une fois le raccordement filaire de votre vmc réalisé, procédez au test de son fonctionnement. Pour qu’elle fonctionne toujours, il est indispensable de l’entretenir régulièrement. Découvrez ici comment y procéder.