10 pièges à éviter avant d’acheter un terrain à batir

10 pièges à éviter avant d’acheter un terrain à batir

19 mars 2019 Non Par Jean

Acquérir un nouveau terrain à bâtir est un projet de très grande envergure. Entre le bornage, le prix du terrain, la situation géographique du terrain, le type de sol, l’environnement et les taxes, les règles d’urbanisme. Tout cela ne s’improvise pas et ne se décide pas surtout sur un coup de tête. Pour que le déroulement d’un tel projet ne soit pas un parcours semé d’embûches, on vous dévoile au préalable les pièges à éviter.

Jeter son dévolu sur un terrain à nombreuses contraintes

Puisqu’il s’agit d’un investissement sur le long terme, il faut avant tout voir à long terme. Ceci dit, l’achat d’un terrain ne doit présenter aucun inconvénient. Comme il s’agit d’un terrain à bâtir, il faut d’abord s’assurer qu’une nouvelle construction de maison est envisageable. Un terrain en pente vous contraindra par exemple à un terrassement coûteux. Aussi, il faut s’interroger sur tous les détails comme le raccordement aux différents réseaux (eau, électricité, gaz, assainissements, téléphoniques). Il faut surtout penser que si vous devez revendre un jour votre terrain, voyez votre projet de maison avec un recul supplémentaire.

Acquérir un terrain dans une zone à risque

Avant de signer quoi que ce soit, il est vivement recommandé de vérifier si le bien est situé dans une zone couverte par un plan de prévention des risques naturels. En effet, vous pourrez faire une petite recherche sur la commune. Cela vous permettra de connaître un peu plus sur les différents risques afférents au terrain : inondations à répétition, avalanches, tremblements de terre, glissements de terrain etc. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les risques technologiques comme la pollution du sol, la toxicité d’une usine dans les environs.

Investir dans un terrain exposé à toutes sortes de nuisances

Bruits venant d’une voie ferrée ou route passante, odeurs provenant d’une usine, pollution, ondes des antennes téléphoniques, tout cela ne pourra forcément pas être perçu à la première visite. Mais il est tout à fait possible que le terrain que vous envisager d’acheter présente des nuisances à certains moments de la journée.

Conclure l’achat pour un prix trop à la baisse ou trop cher

C’est vrai qu’on se laisse facilement emporter par un bas prix ou encore un bon prix. Cependant, ce prix peut souvent cacher beaucoup d’inconvénients. Aussi, payer trop cher sans négocier par peur de perdre le terrain convoité est un piège à éviter. L’idéal, c’est toujours d’étudier la valeur des terrains dans le secteur recherché. Pensez également à comparer les offres immobilières.

Négliger le bornage du terrain

Afin d’éviter tout litige avec les voisins, il est primordial d’effectuer un bornage de votre surface. S’il s’agit d’un terrain que vous voulez encore acquérir, exigez surtout cela, car c’est ce qui permet de fixer la limite entre deux terrains contigus. Donc, si le terrain n’a pas encore été borné, pensez à vous abstenir sur son achat.

Signer le contrat après une seule visite des lieux

Ne visitez le terrain que vous voulez acheter qu’une seule fois est un piège à éviter à tout prix. En effet, l’environnement autour du terrain pourra changer au fil d’une journée. En visitant le terrain de bon matin, vous ne serez par exemple pas encore confronté aux nuisances sonores. Avant de conclure l’affaire, il est important de visiter les lieux plusieurs fois.

Ne pas se renseigner sur le secteur

Il faut également se poser des questions sur le secteur avant de se lancer. Il faut surtout être exigeant sur le côté pratique et la distance. Est-ce un terrain situé dans une zone accessible aux écoles des enfants ? Y a-t-il des commerces à proximité ?

Ne pas prendre en compte des impôts et taxes

Avant d’acheter un terrain à bâtir, vous devez également penser à vos futurs impôts fonciers, entre autres, la taxe foncière et la taxe d’habitation. Cela peut varier d’un terrain à autre, et donc, il faut bien se renseigner sur ce sujet. Et prendre en compte de vos moyens.

Négliger les règles propres au terrain

Plusieurs projets immobiliers mettent en avant différentes règles concernant les normes d’utilisation du terrain, le type de construction. Donc pour ne pas être pris au dépourvu, il faut bien se renseigner avec le propriétaire si le terrain en question est sujet à de telles règles.

Investir dans un terrain zoné agricole

Il n’y a pas mal de gens qui tombent dans un tel piège. En effet, acheter un terrain zoné agricole ne vous permet de l’utiliser que pour l’agriculture.